ECO CONFORT AVENIR
08350 DONCHERY
Tel : 03 24 22 12 40
Aller au contenu

Menu principal :

RGE

Infos

QU'EST CE QUE LE RGE ?


La mention RGE
- Reconnu Garant de l’Environnement, s’adresse aux artisans et entreprises du bâtiment, spécialisés dans :

-
les travaux d’efficacité énergétique en rénovation
-
l’installation d’équipements utilisant des énergies renouvelables.

L’affichage de ce signe de qualité, qui est le fruit d’une démarche volontaire pour son obtention permet à son détenteur :

-
de valoriser son savoir-faire,
-
de renforcer sa relation de confiance avec ses clients,
-
de s’engager dans une démarche de progrès permanent
-
dans les conditions prévues par la réglementation en vigueur, de faire bénéficier ses clients du principe de l’éco-conditionnalité des aides à la rénovation énergétique :


* à compter du 1er septembre 2014, seuls les travaux réalisés par des entreprises et artisans RGE, pourront être financés par l’éco-prêt à taux zéro,
* à compter du 1er janvier 2015, cette règle s’appliquera également au crédit d’impôt développement durable




POURQUOI CHOISIR LES ENERGIES RENOUVELABLES ?

Fournies par le soleil, le bois, la chaleur de la terre ou de l’air, les énergies renouvelables (EnR) n’engendrent pas ou peu de déchets ou d’émissions polluantes.

Elles participent à la lutte contre l’effet de serre et les rejets de CO2 dans l’atmosphère, facilitent la gestion raisonnée des ressources locales et génèrent des emplois.
 
Le solaire (solaire thermique ou photovoltaïque), le bois énergie, la géothermie et l’aérothermie sont des énergies flux inépuisables par rapport aux « énergies stock » tirées des gisements de combustibles fossiles en voie de raréfaction : pétrole, charbon, lignite, gaz naturel.



Entrer dans l’univers des énergies renouvelables présente de nombreux avantages :

• Améliorer le confort de votre habitat
• Réaliser des économies et réduire votre facture énergétique
• Disposer d'une énergie propre
• Agir contre le réchauffement climatique
• Favoriser votre indépendance énergétique



LE CHOIX DU BOIS ENERGIE

Les avantages

Le bois est depuis des décennies une solution de chauffage majeure choisie par de nombreuses familles. Son utilisation multiple regroupe plusieurs atouts majeurs :
 
1. Le chauffage au bois est une solution efficace et économique permettant de lutter contre l'inflation énergétique .
 
2. Le bois est une ressource abondante qui couvre près de 30% du territoire en France soit une surface d'environ 15 millions d’hectares.
 
3. Se chauffer au bois permet le maintien et même le développement d'emplois non délocalisables.
 
4. Le bois énergie est une technologie mature : environ 500 000 appareils de chauffage au bois (hors cheminées ouvertes) sont vendus chaque année en France (source ADEME 2010).
 
5. La qualité des appareils et des combustibles est normée et labelisée pour vous garantir le meilleur fonctionnement de votre installation.
 
6. Les aides financières des pouvoirs publics destinées au bois énergie permettent de réduire le coût des installations d'appareils de chauffage au bois : crédit d'impôt développement durable, primes régionales et/ou locales, taux de TVA réduit, éco-prêt à taux zéro, aides de l'ANAH, etc.



>>> Les aides financières bois energie



Comment ça marche ?

Le chauffage au bois, quels systèmes et quels combustibles ?
Pour une solution bois énergie adaptée, le choix dépend de la typologie de votre logement, de sa surface et de votre mode de vie. Les équipements les plus courants sont les appareils indépendants (poêles et inserts) mais il existe également des appareils raccordés au réseau hydraulique (poêles, inserts bouilleurs et chaudières). Leur point commun : un chauffage écologique et économique !


Les appareils indépendants

Un appareil bois indépendant offre un chauffage d’appoint dans une partie de la maison (séjour, couloir..), le plus souvent en complément d’une installation principale. Les poêles à bois et granulés sont les équipements les plus répandus mais il en existe plusieurs types :



1. La cheminée à foyer fermé

Successeur du traditionnel foyer ouvert, dont l’efficacité est très faible voir négative, le foyer fermé permet enfin d’envisager la cheminée comme une véritable source de chauffage grâce à une technologie moderne.

Combustibles: bûches, briquettes ou granulés.

 

Attention : dans le cas d'une rénovation de cheminée ancienne, il est nécessaire de remplacer le foyer ouvert par un appareil perfomant.





2. La cheminée avec insert

L’insert s’incruste dans le foyer d’une cheminée ouverte existante et permet d’améliorer considérablement son rendement sans modifier le bâti. On obtient alors un véritable appareil de chauffage. Concrètement, un courant d’air ambiant arrive entre les parois de l’insert, se réchauffe à l’intérieur de la cloison grâce au feu de cheminée et se diffuse ensuite à travers la pièce.

Combustibles: bûches, briquettes ou granulés.

 

Attention : pensez à vérifier la compatibilité avec l'installation existante ( dimension du foyer, compatibilité du conduit de fumée, nécéssité d'un tubage...)




3. Le poêle à bois  

Le poêle intervient généralement comme chauffage d’appoint. Il peut être équipé ou non d’un ventilateur pour accélérer la convection. Certains poêles « canalisables » permettent également de distribuer de l’air chaud dans d’autres pièces de la maison, avec ou sans ventilateur. Ce dispositif permet de mieux repartir la chaleur dans la maison et ainsi procurer un meilleur confort.

Combustibles : bûches, briquettes ou granulés


Attention : Pensez à installer une couche de protection thermique si votre poêle à bois est installé près de matériaux combustibles tels que les planchers en bois, les portes, ou tous types d’objet qui s’enflamment facilement.




Les appareils bois raccordés


Un appareil raccordé au réseau hydraulique permet d’alimenter une installation de chauffage central et de production d’eau chaude sanitaire. Les chaudières bois sont les équipements les plus répandus mais il en existe plusieurs types :

1. La chaudière manuelle


Elle utilise des bûches de bois qu’il faut charger manuellement. Elle fonctionne en  tirage naturel ou forcé :
Chaudière à tirage naturel :
elle fonctionne sans électricité, le tirage qui s’établit dans le  conduit de cheminée permet d’alimenter le foyer en air et permet la combustion du bois.
Chaudière à combustion inversée à tirage forcé :
plus performante et de conception plus récente qu’une chaudière à combustion inversée à tirage naturelle, elle offre un meilleur rendement grâce à un extracteur qui aspire les fumées et participe au maintien du tirage.

Combustibles : bûches ou briquettes


2. la chaudière automatique


Les chaudières fonctionnent grâce à un approvisionnement automatique. Elles sont alimentées par des plaquettes ou des granulés, stockés dans un silo dont l’autonomie peut aller jusqu’à un an. Une régulation électronique gère toutes les étapes telles que l’alimentation, la combustion, le décendrage et l’extraction des fumées. Les nouveaux modèles « connectés » permettent également un pilotage et un suivi à distance.

Combustibles : plaquettes ou granulés


3. Les poêles et inserts bouilleurs ou hydrauliques


Certains poêles et inserts peuvent se raccorder au circuit hydraulique de chauffage (radiateurs et/ou eau chaude sanitaire).

Combustibles : bûches, briquettes ou granulés



Rendements et autonomie des appareils de chauffage au bois

Les appareils indépendants à granulés
, quasiment toujours équipé d’un extracteur, ont un meilleur rendement de combustion (85% à 90% pour les meilleurs) que les appareils bois bûches (75% à 80% pour les meilleurs). En revanche, les appareils à bois bûches n’ont aucune consommation d’électricité pour assurer leur fonctionnement.
Les chaudières bois bûches
, associées obligatoirement à des ballons d’hydro-accumulation, fonctionnent en allure nominale. Ce fonctionnement permet d’obtenir un rendement optimum alors que les phases de ralenti sur les appareils à bois bûches indépendants dégradent le rendement de manière importante. Les phases de ralentis seront d’autant plus rare que l’appareil est bien dimensionné (éviter le surdimensionnement).
Les appareils automatiques raccordés
(granulés ou plaquettes) ont une autonomie importante, allant de plusieurs jours pour les poêles et inserts à plusieurs mois pour les chaudières.
Les appareils raccordés manuels
ont une plus faible autonomie, allant de une à 3 heures pour les poêles et inserts à 12 heures pour certaines chaudières.


Les combustibles

Bûches :
utilisées dans les inserts, foyers fermés, chaudières manuelles.

Granulés/Pellets :
Issus de la compression des sciures de feuilles ou de résineux, les granulés peuvent être utilisés dans les poêles ou chaudières automatiques.

Plaquettes :
bois sous forme de copeaux et d’origine forestière ou d’industrie, les plaquettes peuvent être utilisées dans les chaudières automatiques.

Briquettes :
sous forme de bûchettes reconstituées d’environ 20 cm et composées des résidus de scierie, les briquettes peuvent être utilisées dans tout type d’installation (foyer fermé, insert, poêle, chaudières manuelles et automatiques).



Zoom sur une solution de plus en plus populaire : le granulé de bois

Parmi les trois solutions proposées par la filière bois-énergie, c’est le granulé qui enregistre la croissance la plus importante. En France, c’est un marché qui a connu une croissance fulgurante depuis les années 2000. Entre 2003 et 2009, la demande est passée d’environ 20 000 tonnes par an à environ 290 000 tonnes
.

Côté porte-monnaie, le coût du granulé de bois est largement inférieur à celui de l’électricité pour un usage en chauffage principal (5,76c€/kWh pour les granulés en sac contre 14,74c€/kWh pour l’électricité)
et augmente beaucoup moins vite que d’autres sources d’énergie . Plus cher que la bûche traditionnelle, le granulé offre une alternative intéressante aux personnes recherchant performances et confort d’utilisation.



Plus de renseignements sur :

Retourner au contenu | Retourner au menu